Une rentrée zen

Mis à jour : sept. 6

Une rentrée tout en couleur !


Nous vous la souhaitons agréable et surprenante.


Mais qui n’a jamais rencontré des difficultés lors de la reprise au travail… angoisse, stress, démotivation, … et les petits bobos des bambins, les poux, …

Comment ne pas se laisser envahir par le stress de la rentrée ? Comment garder un sommeil réparateur ? Bref, comment garder les bienfaits de vos vacances et passer une rentrée sous le signe du soleil ?


Le stress, c’est quoi ?


Quand nous sommes stressés, les hormones comme le cortisol inondent notre système, produisant une réaction de "survie" pendant laquelle notre rythme cardiaque augmente, notre respiration se fait plus lourde (nécessitant donc plus d’oxygène) et nos vaisseaux sanguins se resserrent.


Alors que durant l’ère préhistorique, l’accroissement de sang dans notre cœur et nos muscles nous aidait à échapper aux prédateurs ou à nous sortir de situations dangereuses, nous ne sommes plus du tout dans le même type de situations aujourd’hui.


Comment se manifeste votre stress ?


Pour certains, un battement de cœur qui s’accélère ou un léger sentiment de malaise suffisent à leur faire savoir qu’ils commencent à être angoissés ou dépassés. Néanmoins, de la même façon qu’une petite vexation de la part de votre chef ou une mauvaise nouvelle familiale peut faire monter vos hormones de stress et augmenter rapidement votre tension artérielle, vous avez le pouvoir de tout remettre à zéro.


Quelles sont les conséquences ?


Notre corps ne peut pas faire la différence entre un grizzli en train d'approcher, un(e) conjoint(e) énervé(e) ou un embouteillage particulièrement épique et il déclenche une réaction de stress même quand il n’y a pas de danger immédiat.


Au lieu de nous aider à nous échapper, cette réaction peut alors contribuer à des problèmes de santé chroniques comme l’hypertension, des maux de tête, mais aussi un état dépressif et des troubles d’anxiété.




Plus encore, le stress peut empirer d’autres soucis de santé, comme l’asthme, le syndrome du côlon irritable ou l’insomnie.


Que faire ?


Selon le National Center for Complementary and Alternative Medicine des Instituts américains de la santé, de la même manière que nous possédons une "réaction de stress", nous avons une "réaction de relaxation", durant laquelle notre respiration ralentit, diminuant la tension artérielle, et réduisant le besoin d'oxygène.



Comme nous ne pouvons pas vraiment empêcher le stress de nous gagner, autant travailler à en supprimer les effets.


Apprenez à gérer votre temps


Une mauvaise gestion du temps nous donne l'impression d'être débordé en permanence et de ne plus rien maîtriser, ce qui est un grand inducteur de stress. C'est pourquoi il est essentiel d'apprendre à gérer son temps au quotidien.


Marquez des pauses dans la journée


Posez-vous tout simplement, changez de rythme, changez d’activité, cessez de vous presser. Étirez-vous et détendez-vous. Se relaxer permet d’abaisser le niveau d’anxiété ; si le corps est relâché, le mental lui aussi s’apaise.


Marchez pendant 10 minutes et respirez profondément


Respirer n'est pas comme beaucoup le pensent la chose la plus naturelle du monde. En fait, il existe deux types de respiration : la respiration thoracique, et la respiration diaphragmatique.

Dans la première, durant la phase d'inspiration, la cage thoracique se gonfle et les épaules se relèvent. C'est celle que la plupart d'entre nous pratiquent. Elle ne permet le remplissage que de la moitié de poumons.

La respiration diaphragmatique, permet au contraire de remplir d'air la totalité des poumons. Lors de l'inspiration, c'est le bas du ventre qui se gonfle et le diaphragme qui s'abaisse. Elle permet de diminuer les tensions musculaires et de maîtriser les effets du stress. C'est celle qui est utilisée spontanément par tous les bébés.



Essayez en période de stress de pratiquer la respiration diaphragmatique : outre une meilleure oxygénation, cela devrait vous permettre de retrouver le calme.


Éliminez les tensions physiques et psychiques

Entraînez-vous à pratiquer l’exercice suivant : en position assise, le dos bien droit, inspirez par le nez, tendez au maximum vos bras et vos jambes, serrez vos poings, contractez et serrez fortement les bras, les poings, les jambes, puis relâchez en expirant lentement. Prenez conscience de la détente que vous installez. Recommencez cet exercice de temps en temps.


La visualisation


Une courte représentation est un moyen facile de se recentrer. Le pouvoir de l’imagerie mentale permet de susciter une réaction de détente.


Il vous suffit de vous installer confortablement (à votre bureau, dans une salle de conférence vide – n’importe où !) et ensuite de visualiser une scène paisible : des vacances à venir, votre plage favorite. Vous pouvez même vous imaginer réaliser un futur objectif.


Raccrochez, puis éteignez votre téléphone


Les portables sont sources de stress et personne n’en doute. D’ailleurs, le simple fait de parler peut augmenter votre pression artérielle.


Regardez une vidéo qui fait le buzz


Un bon éclat de rire est une bonne technique de relaxation.


« Les rires augmentent le volume d’air riche en oxygène que vous ingérez, stimulent votre cœur, vos poumons, et vos muscles, et augmentent les endorphines qui sont relâchées par le cerveau », explique le site Mayo Clinic.


Même si vous trouvez que la vidéo envoyée par votre oncle Paul n’est pas si drôle, le simple fait d’avoir anticipé sa drôlerie suffit à booster les endorphines.





Mangez un en-cas (en faisant attention !)


Manger parce que vous êtes stressé n’est pas forcément négatif.


Après tout, le stress est un phénomène qui passe par le système immunitaire et le cerveau, et vos intestins sont les plus grands organes de votre système immunitaire.


Choisissez un en-cas qui vous remplisse bien – comme la moitié d’un avocat, une poignée de noix ou noisettes, ou un œuf dur – parce que rien n’est plus stressant pour le cerveau qu’avoir l’impression qu’il manque de nourriture.


Mangez loin de votre ordinateur et allez vous asseoir dans un endroit paisible.


Concentrez-vous sur la nourriture : sa texture, son goût, la sensation qu’elle vous procure. Et maintenant, votre en-cas est devenu un moment de méditation.


Mangez un (un seul !) bonbon


Manger ou boire quelque chose de sucré a un effet apaisant parce que cela régule la production d'hormones du stress, les glucocorticoïdes.


Bien que ce ne soit pas un prétexte pour vous jeter sur le distributeur automatique du bureau, un carré de chocolat, un petit bonbon, ou une autre douceur de taille raisonnable, peut aider en cas de stress.


Mangez une banane (ou une pomme de terre !)


Le potassium aide à réguler la tension artérielle, qui monte en période de stress.


L’American Psychological Association le recommande pour éviter les dommages physiques du stress.


Placez une plante dans votre bureau


Les plantes d’intérieur ne sont pas simplement de magnifiques purificateurs d’air, elles vous aident aussi à vous détendre.


Selon le magazine Prevention, une étude de l’Université de l’Etat de Washington a ainsi démontré qu’un groupe de personnes stressées qui entraient dans une pièce remplie de plantes voyaient leur tension artérielle baisser de 4 %, tandis qu’un groupe équivalent mais qui n’avait pas vu les plantes ne connaissait une baisse que de 2 %.



Mettez de la musique


Si la musique classique a un véritable effet apaisant. Elle ralentit le rythme cardiaque, baisse la tension artérielle et diminue même les niveaux d’hormones du stress. N’importe quelle musique que vous aimez remplira votre cerveau de neurohormones de bien-être, comme la dopamine.


Apprenez à dire non


Si vous ne pouvez pas rendre le service que l'on vous demande car vous manquez de temps et de moyens, alors expliquez-le à votre interlocuteur.


Celui-ci comprendra la situation et vous trouverez un arrangement qui vous conviendra à tous les deux.


Il est préférable de dire non dès le départ, plutôt que de ne pas tenir ses engagements. Vous donnerez l'image d'une personne organisée à qui l'on peut faire confiance.


Prenez du recul


Si vous êtes énervé et dans le feu de l'action, votre esprit ne sera pas suffisamment disponible pour trouver des solutions adéquates à vos problèmes.


Prendre un peu de temps et de recul est donc la seule attitude qui vous permettra de trouver une réponse constructive au problème auquel vous êtes exposé.



Mangez calmement


Réservez-vous une vraie pause déjeuner, évitez café, excitants et plats en sauce, posez vos couverts régulièrement, prenez conscience des goûts, saveurs et odeurs des aliments que vous mangez, dégustez-les, soyez à l’écoute de vos sensations. C’est précisément en les occultant que vous mangez sans tenir compte de vos besoins réels.


Reprenez contact avec votre corps


Écoutez ce qui se passe en vous. Votre corps vous envoie des messages et des SOS lorsqu’il est épuisé.


Seule la vigilance évite de se laisser submerger par le stress.


On attend souvent d’avoir des contractures dans les épaules, en d’autres termes d’« en avoir plein le dos », pour s’autoriser du repos.


Programmez régulièrement une journée anti-stress


Pour éviter de vous laisser envahir par des « voleurs de temps », fixez la date d’une journée anti-stress dès aujourd’hui.

Cultivez la patience


Profitez de toutes les situations d’attente où votre patience est mise à rude épreuve. Au lieu de subir, de pester et soupirer, tirez-en parti. Par exemple, dans une file d’attente (poste, bus, guichets, etc.), appliquez la consigne : « Attente = Détente » et respirez avec votre abdomen.


Et n’oublions pas nos adorables chérubins qui rencontrent les mêmes difficultés à l’école


Les enfants, eux aussi, traversent un océan de stress lorsque la rentrée arrive.


Ils sont heureux de retrouver leurs copains-copines mais ils sont confrontés au rythme de l’école… se lever tôt, parfois encore plus tôt parce que maman-papa doivent se rendre au travail.



Ils sont aussi confrontés à des changements importants… une nouvelle école, une nouvelle classe, de nouveaux instituteurs, de nouvelles règles, une nouvelle organisation.


Ils sont également confrontés à votre stress et encore plus, si ça les concerne… les poux, les bobos, les insomnies, les difficultés d’apprentissage…


Bref, on ne s’en rend peut-être pas compte mais ils peuvent être tout aussi stressé sans pour autant nous le montrer.


Mais, heureusement, ils vous ont vous… papa-maman… ceux qui vont leur permettre de les aider à se détendre, à respirer, à adapter leur alimentation, à leur donner tout un panel de choix et de techniques pour se créer un cocon zen.


Pensez également aux jeux de sociétés qui sont souvent oubliés. Mais quoi de mieux qu’un moment en famille, en tout complicité, mêlé de fous rires.

Et puis, le plus gros déstressant pour un enfant, ça reste l’énormissime câlin de papa-maman. A consommer sans modération, tout au long de la journée.


Pour les problèmes du quotidien, pensez à l'aromathérapie


Cette trousse ne se substitue en aucun cas aux traitements allopathiques, ni à une consultation chez le médecin.













0477 28 90 07

Soins à domicile

Les informations et soins présentés sur ce site sont destinés à améliorer votre bien-être et non pas à remplacer une consultation chez un médecin.

© 2016 L'essentiel by M. ® | Tous droits réservés | L'essentiel by M. est une marque déposée au BOIP | TVA 0544641340​