logo du site

L'essentiel by M.

Médecine traditionnelle chinoise

La médecine traditionnelle chinoise se réfère à un imposant corpus de textes (tradition écrite), dont les premiers sont datés du Vème siècle avant J.C.

Au cours du XXème siècle, elle est perçue comme un système alternatif ou complémentaire à la médecine moderne, reconnue par l’Organisation mondiale de la santé – OMS.

Cette médecine se compose de plusieurs disciplines dont la pharmacopée, le massage, les exercices énergétiques (qi gong, taiji quan, kungfu, …), la diététique, l’acupuncture et la moxibustion.


Afin de respecter le corps médical et n’étant pas médecin, nous nous présentons comme étant praticien en énergétique chinoise proposant les disciplines suivantes : massages, soins énergétiques et acupression.

Les consultations pour les services proposés ci-dessus ne remplacent aucunement une consultation médicale. Il s’agit de consultations conseil ou de soins bien-être accompagnant un diagnostic médical avec ou non un traitement donné par votre médecin traitant.


Voici la liste des 43 maladies reconnues par l’OMS comme pouvant être traitées par l’acupuncture en Médecine Traditionnelle Chinoise – Liste établie en juin 1979 :

  • Maladies des voies respiratoires supérieures : sinusite, rhinite, grippe, amygdalite.
  • Maladies du système respiratoire : trachéite, asthme bronchique.
  • Maladies oculaires : conjonctivite, maladie de la rétine entraînant une baisse de la vision d’un œil, myopie, cataracte.
  • Maladies buccales : odontalgie, douleurs après extraction dentaire, gingivite, laryngite.
  • Maladies du système digestif : achalasie (absence d’ouverture) de l’œsophage et du cardia, hoquet, ptose gastrique (descente de l’estomac), gastrite, hyperacidité gastrique, ulcère duodénal, colite, dysenterie bacillaire, constipation, diarrhées, iléus paralytique (occlusion intestinale due à une paralysie de l’intestin).
  • Maladies d’origine nerveuse, musculaire et osseuse : céphalées, migraine, névralgie du trijumeau, paralysie faciale périphérique, paralysie post-traumatique, polynévrite, poliomyélite antérieure, maladie de Ménière, vessie neurologique, énurésie (urines durant la nuit), névralgie intercostale, syndrome épaule-main, périarthrite scapulo-humérale, épicondylite (tendinite au niveau du coude), sciatique, lombalgies, arthrose.

En savoir plus sur la stratégie de l’OMS pour la médecine traditionnelle 2014-2023 :

http://apps.who.int/medicinedocs/documents/s21201fr/s21201fr.pdf