Je booste mon immunité !

Atteinte de plusieurs maladies auto-immune (vitiligo, syndrome des antiphospholipides et lupus), la période de printemps et des tondeuses à gazon est le pire moment de ma vie.

Je suis allergique aux acariens, aux chats, à la poussière, aux arbres, au pollen et à l’herbe.


Pour ce qui est de l’alimentaire, je suis intolérante au gluten depuis 15 ans et atteinte du syndrome du côlon irritable.

On me voit comme un personne fragile et sensible.

Mais, pour moi, tout va bien 😂

Effectivement, en médecine chinoise, tant que cela reste au niveau superficiel, le problème est de type émotionnel ou dû à une attaque externe (vent, froid…).

Superficiel signifie que mes organes profonds (ZANGFU) ne sont pas touchés.

Pour éviter que les facteurs pathogènes ne s’installent dans les couches profondes, il est important de veiller à son immunité, de respecter et d’être à l’écoute de son corps afin de ne pas l’épuiser.



Mon programme PHYTO

L’astragale de Chine (Astragalus membranaceus) est une racine souvent utilisée en médecine chinoise à titre préventif.

Les doses recommandés sont de 10 à 25 gr par jour, en décoction, 15 g à 30 gr de racine séchée dans 1 litre d’eau.

La prise prolongée de hautes doses (plus de 28 gr par jour) pourrait avoir un effet immunosuppresseur.


Une autre racine utilisée en médecine chinoise est l’éleuthérocoque (Eleutherococcus).

En décoction, utilisez 10 gr de racines dans 200 ml d’eau. Il est généralement recommandé d’en prendre toutes les 6 à 12 semaines et de faire une pause thérapeutique de 1 à 2 semaines.

Cette plante a malheureusement quelques contre-indications : risque de palpitations, de tachycardie et d’élévation de la tension artérielle chez les personnes atteintes d’athérosclérose, de cardite rhumatismale, risque d’augmentation du taux de sucre dans le sang après les repas et est déconseillé chez les enfants de moins de 12 ans, les femmes enceintes et les mamans allaitantes.

Si tu tombes malade, les baies de sureau (Sambucus nigra) peuvent venir à la rescousse car elles sont immunostimulantes et antivirales.

En cas de maladies auto-immunes, l’ortie a un pouvoir immunomodulateur.

Cette plante provoquerait une inhibition partielle de la 5-lipoxygénase, de la cyclo-oxygénase, une inhibition de la synthèse du leucotriène B4 et des prostaglandines, inhibition des cytokines des lymphocytes T ; médiateurs de la douleur et du processus inflammatoire.

Lorsque tu es atteint de maladies auto-immune, ton corps se trouve être dans un état inflammatoire chronique. Cet état va libérer des radicaux libres qui vont endommager les cellules et repropager l’inflammation.

Les antioxydants vont permettre de capturer ces radicaux libres et de les bloquer.

Le resveratrol est un puissant antioxydant végétal. On en trouve dans certains fruits comme les raisins, les mûres, la canneberge, la rhubarbe, la grenade, les cacahuètes ainsi que dans les fèves de cacao et le chocolat noir.

On en trouve également dans le vin grâce aux raisins.

Le thé vert est aussi un puissant antioxydant car riche en gallate d’épigallocatéchine. Tu peux en boire deux tasses par jour. Au-delà, il peut y avoir des problèmes d’absorption de fer chez certaines personnes.


Mon programme AROMA

L’huile de nigelle – Cumin noir (Nigella sativa) est une merveille ! Je l’utilise très régulièrement, surtout dès que mes ganglions commencent à gonfler.


Elle est riche de différents constituants : acides gras essentiels classiques, molécules aromatiques dont la nigeline et la nigellone, vitamine E, caroténoïdes, minéraux…

Elle est anti-inflammatoire, anti-infectieuse et stimule le système immunitaire.

Si tu as du mal à l’ingurgiter, tu peux l’associer avec une autre huile végétale au goût moins intense comme l’huile d’olive.

L’huile essentielle de ravintsara (Cinnamomum Camphora Cineoliferum) est également une perle !

Elle est immunostimulante, anti-infectieuse, antivirale, antibactérienne, …

C’est l’incontournable a avoir chez soi. Je l’utilise beaucoup en diffusion.

Certains hôpitaux commencent également à l’utiliser pour limiter les risques d’infections nosocomiales.

Je l’utilise également pure en friction sur mon plexus solaire. C’est également l’huile essentielle des jeunes enfants. On peut l’utiliser sur les bébés, 2 à 3 gouttes sur la plante des pieds et chez les nourrissons, on se limitera à 1 goutte dilué dans 1 càc d’huile végétale.

Par contre, elle ne peut être administrée chez les femmes enceintes et les mamans allaitantes.


Mon programme HOMEO

Mon homéopathe m’a fait découvrir la thymuline et l’avait conseillée pour mon fils ayant de graves problèmes respiratoires depuis tout-petit. Depuis, nous la prenons à titre préventif comme boosteur d’immunité 1 fois par semaine, 5 granules de 9 CH, durant les périodes à risque (début de l’automne, grand froid, variations de températures).

Si tu tombes malade, tu peux prendre 5 granules de 9 CH par jour jusqu’à disparition des symptômes.


Mon programme NATURO

Avant, je consommais de la gelée royale car elle active la production de globules blancs, cellules clés de l’immunité.

Mais, je n’ai plus fait de cure car elle est très chère et qu’elle n’est pas toujours facile à trouver.

De plus, elle doit être conservée au frigo… Du coup, je l’oublie.

Je ne le savais pas mais, apparemment, elle est totalement contre-indiquée pendant une chimiothérapie. J’ai troqué la gelée royale contre le miel de manuka dont l’arbre est le cousin de l’arbre thé. L’huile essentielle de Tea tree a également de nombreuses propriétés mais elle s’oxyde facilement.

Comme tous les miels, il est composé d’eau, de sucres (fructose et glucose principalement), de minéraux, et de protéines, d’acides aminés et d’enzymes.  Il contient également des inhibines qui empêchent la multiplication des microbes et des défensines, peptides immunostimulants. À ces composés, s’ajoutent des flavonoïdes et des caroténoïdes riches en polyphénols, aux propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires.

La particularité du miel de manuka est de contenir,  grâce à son origine botanique, une concentration exceptionnelle en méthylglyoxal beaucoup plus importante que les autres miels . Ce qui lui confère une propriété antimicrobienne plus puissante.

Il est déconseillé de donner du miel aux enfants avant 1 an en raison d’un risque potentiel de botulisme.


La prévention…

L’idéal est de prendre soin de soi préventivement mais on s’oublie souvent et c’est lorsque ça ne va pas… que nous agissons !


Références :
  • – Mon expérience de vie
  • – Ecole d’aromathérapie appliquée – Mr Andé Bitsas
  • – Mme Christine Debeer – Homéopathe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *